« Together » : L’amour au temps du confinement

Arnaud Anckaert crée Together, du Britannique Dennis Kelly, qui revient sur une expérience collective récente à travers le portrait d’un couple.

Arnaud Anckaert fut le premier à faire connaître en France le Britannique Dennis Kelly, dont il met en scène à -Avignon la dernière pièce, écrite en février 2021. En 2011, rappelle-t-il dans le dossier de presse de son spectacle, il faisait traduire et monter Orphelins. Soit un huis clos familial qui interroge les dérives sécuritaires de nos sociétés.

Si la précision a particulièrement lieu d’être, comprend-on dès les premières secondes de Together, c’est qu’il est question d’une période récente qui peut éveiller la méfiance du spectateur en quête de formes singulières. Disons-le, c’est du confinement qu’il s’agit.

Interprété par Noémie Gantier et Maxime Guyon, le couple – il y en a souvent chez Dennis Kelly – de la pièce ne tarde pas à prononcer le mot entré depuis 2020 dans le langage courant. Autour d’une table de cuisine plantée au milieu des spectateurs, qu’ils regardent comme on prend à témoin, les deux protagonistes exposent leur situation. Ils ne s’aiment plus.

Il reste 67% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.