Sous le béton

Ana Penyas métisse dessin et photo pour documenter avec finesse le tourisme de masse et l’exode rural en Espagne.

Marion Dumand  • 24 août 2022 abonné·es
Sous le béton

À tous ceux qui ont dû quitter leur région et à tous ceux qui ne reconnaissent plus leur terre. » Ana Penyas attaque fort, dès la dédicace. En une courte phrase, cette auteure espagnole rend hommage à celles et ceux que la « modernité » capitaliste, l’exode rural, le tourisme de masse et la gentrification ont

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 3 minutes