La vulnérabilité climatique aggrave la faim dans le monde

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 21 septembre 2022
Partager :

La faim aiguë a augmenté de 123 % depuis 2016 dans dix pays parmi les plus exposés aux risques climatiques, touchant 48 millions de personnes. C’est la [conclusion choc du rapport publié par Oxfam](La faim dans un monde qui se réchauffe), qui s’est penché sur la situation dramatique vécue en Somalie, en Haïti, à Djibouti, au Kenya, au Niger, en Afghanistan, au Guatemala, à Madagascar, au Burkina Faso et au Zimbabwe. L’ONG assure que les pays industrialisés, notamment ceux du G20, sont responsables de plus de trois quarts des émissions mondiales de carbone, tandis que ces dix pays vulnérables n’en émettent collectivement que 0,13 %  : « Moins de dix-huit jours des profits des entreprises des énergies fossiles suffiraient à financer la totalité des appels humanitaires de l’ONU pour 2022. »

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don