Roussel, seul contre son camp

En reprochant à la gauche de défendre les allocations plutôt que le travail, le patron du PCF a une nouvelle fois séduit la droite et suscité l’ire des membres de la Nupes.

Michel Soudais  • 13 septembre 2022 abonné·es
Roussel, seul contre son camp
© Julien Bayou (EELV), Fabien Roussel (PCF), Olivier Faure (PS) et Mathilde Panot (LFI) lors de la Fête de l'Huma, le 10 septembre 2022. (Photo : Serge Tenani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP.)

La guerre aura-t-elle lieu » entre la « gauche du travail » et la « gauche des allocs », se demande avec gourmandise Le Figaro ? Au lendemain de la Fête de l’Humanité, l’éditorialiste politique de RTL décelait, pour s’en réjouir, l’existence de « beaucoup plus de gauches irréconciliables » que n’en avait pointé Manuel Valls. En cause, une petite phrase de Fabien Roussel lancée devant quelques journalistes qu’il accueillait au premier jour de la fête : « La gauche doit défendre le travail et le salaire, et ne pas être la gauche des allocations, minima sociaux et revenus de substitution », leur a-t-il déclaré.

Réélu député en juin, il venait de leur dire sa fierté d’avoir remporté l’une des « quinze circonscriptions les plus fortes de l’extrême droite », celle de Saint-Amand-les-Eaux (Nord) où, « pour être rescapé », il lui a fallu entendre « les Français [qui] nous parlent d’assistanat en nous disant qu’ils travaillent et que [les bénéficiaires de minima sociaux] ne travaillent pas ». Les entendre, mais aussi les conforter dans leurs idées : « Je ne suis pas pour une France du RSA et du chômage », a-t-il insisté.

François Ruffin se désolidarise

Cette énième sortie choc du secrétaire national du PCF laissant entendre que la gauche se complaisait dans l’assistanat a immédiatement suscité la réprobation unanime de ses alliés de la Nupes. « Nous ne pouvons combattre la droite et

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Pour aller plus loin…

Génération·s : derrière la crise, la main de LFI ?
Politique 23 février 2024

Génération·s : derrière la crise, la main de LFI ?

Le petit parti fondé par Benoît Hamon, tiraillé entre plusieurs options pour les européennes, vient de désapprouver ses deux dirigeants nationaux, Léa Filoche et Arash Saeidi. Des membres les accusent d’avoir tenté un « coup de force ».
Par Lucas Sarafian
Face au RN, les contradictions de la Macronie
Analyse 21 février 2024

Face au RN, les contradictions de la Macronie

Au sein de la coalition présidentielle, les positions sont très floues sur l’attitude à adopter face à la formation de Marine Le Pen. Les erreurs et les « fautes » sur le sujet rendent la ligne macroniste illisible et inconséquente face à la progression de l’extrême droite dans le pays.
Par Lucas Sarafian
La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal
Analyse 21 février 2024 abonné·es

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal

En 2021, le maire PCF de Grigny, Philippe Rio, remportait le titre de meilleur maire du monde. Cette année, c’est la maire communiste de Graz – la deuxième ville d’Autriche –, Elke Kahr, qui remporte le titre. Le communisme municipal a-t-il de beaux jours devant lui ?
Par Lucas Sarafian
Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc
Analyse 19 février 2024

Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc

Marginalisé par les troupes macronistes, le mouvement mélenchoniste refuse de revoir sa stratégie de la conflictualité. Les plus unionistes des ex-alliés de la Nupes tentent de déconstruire le récit du gouvernement et de la majorité. Mais le bruit et la fureur sont toujours d’actualité.
Par Lucas Sarafian