Darmanin et le scandale sélectif

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 12 octobre 2022
Partager :

Alors que la PJ s’oppose à la réforme qui la rattacherait au préfet plutôt qu’au procureur, les purges vont bon train. Plusieurs tauliers critiques ont été mutés et Éric Arella, patron de la PJ marseillaise, démis de ses fonctions après l’accueil glacial de Frédéric Veaux, directeur général de la Police nationale, par les troupes. « Quand des policiers manifestent pendant leurs heures de service, (…) les limites sont franchies », s’est outré le ministre dans Le Parisien. On ne l’avait pourtant pas entendu quand Alliance défilait en armes devant le palais de justice.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don