« Écho » : Ovide façon queer

Vanasay Khamphommala revisite le mythe d’Écho et Narcisse en bousculant les genres.

Anaïs Heluin  • 5 octobre 2022 abonné·es
« Écho » : Ovide façon queer
© Photo : Pauline Le Goff.

Pour explorer les Métamorphoses d’Ovide, Vanasay Khamphommala commence par son corps. Dans Orphée aphone (2019), elle incarnait le poète éponyme avant de devenir une Eurydice dépitée par la lâcheté de son amant. Aujourd’hui, c’est à la nymphe Écho

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes