Iran : « Une convergence des luttes derrière la cause des femmes »

Dorna Javan, politiste et doctorante iranienne à Sciences Po-Lyon, revient sur le soulèvement des Iraniennes et le rôle prépondérant des réseaux sociaux, des militantes féministes et des minorités ethniques dans la naissance de ce mouvement.

Oriane Mollaret  • 4 octobre 2022 abonné·es
Iran : « Une convergence des luttes derrière la cause des femmes »
Une manifestation de soutien aux Iraniennes et Iraniens, le 2 octobre dernier, à Istanbul, suite à la mort de Mahsa Amini le 16 septembre, suite à son arrestation par la police des moeurs.
© Photo : Bulent KILIC / AFP.

Le 16 septembre, la jeune Mahsa Amini est décédée des suites de son arrestation par la police des mœurs iranienne pour un foulard mal mis. Depuis, les Iraniennes multiplient les mobilisations dans tout le pays : dans les provinces centrales comme dans les périphéries peuplées par différentes minorités ethniques. Ce soulèvement pourrait bien être le plus important que l’Iran a connu depuis la révolution de 1979, qui avait conduit à la fuite du shah.

En dehors du pays, les soutiens se font chaque jour plus nombreux, notamment en réaction à la forte répression que subissent les manifestant·es. Le soir du dimanche 2 octobre, des vidéos relayées sur les réseaux sociaux ont montré un véritable siège de l’université de technologie de Sharif (équivalent de Polytechnique en France) à Téhéran par les forces de l’ordre.

Une manifestation de soutien aux Iraniennes et Iraniens, le 2 octobre, à Istanbul en Turquie, suite à la mort de Mahsa Amini en Iran le 16 septembre dernier, suite à son arrestation par la police des moeurs. (Photo : Bulent KILIC / AFP.)

D’après l’ONG Iran Human Rights, 133 personnes ont déjà été tuées depuis le 16 septembre. Dans la seule journée du vendredi 30 septembre, une manifestation a été réprimée dans le sang à Zahidan, dans la province du Baloutchistan, faisant 41 morts. Dans les universités de Sharif, Tabriz et Elm-o-Sanat, des dizaines

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 8 minutes

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban