Cultivateurs camerounais 1 – 0 Bolloré

Politis  • 5 décembre 2022
Partager :

C’est une belle victoire judiciaire pour 145 Camerounais qui bataillent depuis dix ans contre les plantations de palmiers à huile de l’entreprise Socfin sur leurs terres. La cour d’appel de Versailles leur a enfin accordé le droit d’examiner les documents pouvant démontrer les liens entre les sociétés exploitant la plantation et le surpuissant groupe Bolloré. Pollution des eaux, travail des enfants, accaparement des terres, les tombes de leurs ancêtres enfouies sous les plantations… Les motifs d’indignation sont nombreux. Un sujet ultra sensible qui a rendu Cyril Hanouna hystérique quand le député LFI Louis Boyard a eu l’audace d’en parler dans « Touche pas à mon poste » sur la chaîne du groupe Bolloré.

Résistances
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don