Théâtre : l’invisibilisation par la censure

Anaïs Heluin  • 12 décembre 2022
Partager :
Théâtre : l’invisibilisation par la censure
Laurène Marx, sur scène du Théâtre de Belleville.
© Boris Didym

Le texte de Pour un temps sois peu de et par Laurène Marx, autrice trans non binaire, a pour origine une commande du Lyncéus Festival, codirigé par Lena Paugam. Avant que Laurène Marx décide de porter elle-même son récit au sujet de sa transition de genre, Lena Paugam s’était engagée à monter la pièce avec Hélène Rencurel, comédienne non trans. Lors de sa venue à ­Toulouse, ce spectacle a suscité la contestation d’associations locales, dénonçant une invisibilisation des personnes trans. Une semblable opposition a causé l’annulation, et donc la censure, du spectacle au Théâtre 13 à Paris, où il devait se jouer du 4 au 19 janvier 2023. ·

Nuisances
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don