blog /

Publié le 18 décembre 2006

Un appel aux militant(e)s communistes

None

Huit porte-parole provisoires du Collectif d’initiative national pour une candidature unitaire de la gauche antilibérale ont lancé, ce matin, un « appel aux militantes et militants communistes » , lors d'une conférence de presse. Avec l'espoir que cette bouteille à la mer leur parvienne à temps.

Dans ce texte cosigné par deux candidats à la candidatures, Clémentine Autain et Yves Salesse, Jean-Jacques Boislaroussie (Alternatifs), Hamida Bensadia (féministe), Pierre Carassus (Gauche républicaine), Eric Coquerel (Mars), France Coumian (citoyenne), Claude Debons (syndicaliste), Christian Picquet (courant unitaire LCR) et Claire Villiers (Convergence pour alternative citoyenne) adjurent leurs « camarades communistes (…) de ne pas commettre l’irréparable » (voir l’intégralité de cet appel au bas de ce post).

« Si Marie-George Buffet était désignée à l’issue » du scrutin interne auquel sont appelés les militants du PCF, le mercredi 20 décembre, « un coup fatal serait porté à l’espoir que nous avons, en commun, commencé à faire naître dans le pays » , écrivent-ils.

Refusant de se « résigner à l’échec » , ils croient « toujours possible de réunir un double consensus entre les sensibilités politiques et les collectifs » et rappellent les différentes propositions « susceptibles de rouvrir la discussion » . Ils font aussi état d’une possible candidature de Francis Wurtz, testée ces jours derniers « par des membres de la direction nationale du Parti communiste (…) pour favoriser un déblocage de la situation » . Pour eux, une candidature du président du groupe Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique du Parlement européen, qui a joué un rôle actif dans la campagne du « non » au référendum sur le traité constitutionnel européen ainsi que pour dénoncer la directive Bolkestein, « constituerait évidemment, si elle se confirmait, une proposition importante à discuter » . Elle prouve en tout cas que « rien n’est figé » et « qu’il est urgent de ne pas clore [la] réflexion collective avant qu’elle n’ait pu produire ses fruits » .

Vu l'urgence de la situation et les délais extrêmement courts pour que cet appel parvienne à ses destinataires, il m'a semblé utile d'en parler ici et de permettre aux lecteurs de Politis qui le peuvent d'en accélérer la diffusion auprès des militant(e)s communistes qu'ils connaissent.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.