blog /

Publié le 28 novembre 2014

Le Sud sous les eaux: que les médias cessent de pleurnicher et expliquent le réchauffement climatique et le bétonnage!

None

Il serait temps, qu'aprés chaque catastrophe dite "naturelle" parce que cela rassure, les grands médias, en particulier les chaines de télévision, cessent de consacrer leurs commentaires (hélas) inutiles aux dégâts et aux victimes qu’il est trop tard pour protéger ou sauver. Pour commencer à expliquer que l’essentiel des neuf événements météo survenus depuis le mois de septembre ou, encore plus nombreux, depuis le début de l’année, est lié au réchauffement climatique dont les pouvoirs publics et chacun d’entre nous sont responsables. Et qu’ils sont et seront de plus en plus fréquents sur des espaces aménagés en dépit du bon sens par des élus ne se passionnant que pour les ronds points et des grandes surfaces commerciales dotées d'immenses parkings. Surtout dans les zones inondables...

Collectivement, élus locaux en tête célébrant la "croissance",nous faisons semblant de ne pas croire aux changements climatiques ou qu'ils ne concernent que "les pays sous développés". La plupart des Français espère que ce sont les autres qui feront « un geste pour le climat ». Et ce n'est que leurs pieds ou leurs maisons dans l'eau qu'ils commencent à réfléchir et à vitupérer l'Etat. En réclamant, des travaux, des murs, des digues et des canalisations de rivières. Il leur vient rarement à l'idée que leur maire n'aurait pas du les laisser construire ou ils sont et éviter d'asphalter et de bétonner tous les abords des cours d'eau. Ils oublient que la politique de bétonnage des rivières, des terres et des rivages (grandes surfaces commerciales après parkings…) menées par les aménageurs et les municipalités qui construisent n'importe où, contribue à aggraver les conséquences des pluies anormales et des coups de vent.

Ce n’est pas en pleurnichant par médias interposés que nous mettrons un terme au réchauffement climatique. Ce n’est pas non plus en réclamant de nouveaux barrages et de nouvelles digues que les municipalités irresponsables et esclaves du BTP, empêcheront la pluie de tomber et les vents de souffler !


QUELQUE PART, NOUS SOMMES COLLECTIVEMENT RESPONSABLES SI LA MEDITERRANNEE EST ACTUELLEMENT A 20° ET LE MINISTRE DE L'INTERIEUR QUI SE BALADE AVEC SES MILLIONS DERISOIRES CHEZ LES MAIRES QUI FONT LA QUÊTE N'A UNE FOIS DE PLUS RIEN COMPRIS, PAS COMPRIS QUE LA DECENTRALISATION PERMET AUX ELUS LOCAUX ET REGIONAUX DE FAIRE N'IMPORTE QUOI

Haut de page

Voir aussi

Articles récents