blog /

Publié le 16 mars 2015
L'atelier d'écriture, mon souffle

L'atelier d'écriture, mon souffle

Woodelles a rejoint notre atelier d'écriture depuis quelques mois. Il ne loupe pas un seul mardi, il parle, raconte sans fioritures, son quotidien. Il nous a écrit la semaine dernière cette petite définition: «SDF: Sans Domicile Quoi? Domicile fixe, pourquoi? Les escargots portent bien leur maison sur le dos... Comme moi.»

En venant m'installer à Clermont-Ferrand, j'ai rencontré des gens qui m'ont écouté et qui m'ont compris. On a lié connaissance, on a parlé. Des gens biens qui ont du savoir-vivre, et qui ont le cœur sur la main. ils m'ont fait découvrir l'atelier d'écriture en venant régulièrement à l'accueil de jour. On en a parlé et m'ont expliqué le principe et le contexte de cet atelier, ça m'a plu tout de suite, on a échangé des anecdotes de la vie de chacun d'entre nous, nous SDF.

On raconte ce que d'autres copains de la rue ont pu vivre aussi. Ça nous a permis de nous connaître, de nous apprendre, de nous respecter les uns les autres, afin de pouvoir partager des moments forts. Je pense que ça ne peut nous faire que du bien à nous tous. Ça me fait du bien d'être là, ça me libère et en même temps, je suis libéré d'un lourd passé qui toute ma vie ne m'a pas réussi. je me suis confié, j'ai partagé, j'ai appris, j'ai découvert des choses magnifiques telles que des histoires des uns et des autres. Ça m'a ouvert l'esprit sur des sujets que l'on traite, car je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas que les miennes. Que certaines histoires étaient pire.

Alors, si vous me demandez ce que représente pour moi l'atelier d'écriture, j'ai envie de vous répondre: Mec, c'est du pur bonheur!


Haut de page

Voir aussi

Articles récents