blog /

Publié le 13 juillet 2015
Cours, Alexis Tsipras, fous le camp, ce sont des fous !

Cours, Alexis Tsipras, fous le camp, ce sont des fous !

Brève de Yéti

Illustration - Cours, Alexis Tsipras, fous le camp, ce sont des fous !

Eh bien voilà, nous y sommes ! Alexis Tsipras voulait négocier avec eux et voilà le résultat : la capitulation sans condition ou la mise au ban dégradante de l'UE et de la zone euro .

Lire > Grèce : Les exigences ahurissantes de l'Eurogroupe

Alexis Tsipras avait promis la fin de l'austérité et la dignité à son peuple, ils lui imposent la disette et l'humiliation pour des décennies .

Le Grexit comme seule et dernière chance

Au moins, on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas : ce triste dimanche du 12 juillet 2015, l'Union européenne et sa monnaie unique viennent de définitivement tomber le masque : des infamies qui n'ont strictement rien à foutre de la démocratie et de ses peuples, la dictature et la sauvagerie à l'état pur.

Alexis Tsipras n'a en vérité plus que deux choix : la capitulation infamante ou la fuite bien ordonnée avec un bras d'honneur bien senti .

Cours, Alexis Tsipras, fichez le camp, amis Grecs, ne restez pas dans ce merdier no future qui pue la mort , où nous-mêmes sommes si servilement et lâchement englués.

Fuyez le piège infernal et brutal que ces fous furieux vous tendent, nous tendent. Il ne vous reste qu'une SEULE chance, une toute petite mais possible quand même : le Grexit .


Dernière minute > un tout récent sondage intéressant : 79% des Grecs sont contre l'acceptation du 3e mémorandum et 74% considèrent que cette acceptation viole le résultat du référendum.

Illustration - Cours, Alexis Tsipras, fous le camp, ce sont des fous !


Dessin de {{[Dimitris Georgopalis->http://georgopalis.com/]}}

Haut de page

Voir aussi

Articles récents