blog /

Publié le 30 août 2016
Colombie : une jeunesse massacrée

Colombie : une jeunesse massacrée

Le douloureux destin des enfants soldats photographié par Juan Arredondo.

On le sait pour l’Afrique, beaucoup moins pour l’Amérique latine : l’existence d’enfants soldats en Colombie. C’est tout l’intérêt du reportage de Juan Arredondo (pour Getty images) qui a rencontré et photographié ces deux dernières années des mouflets, certains encore embrigadés, d’autres démobilisés. Pas moins de 6 000 jeunes sont recrutés par des groupes armés illégaux (principalement les FARC ou l’Armée de Libération nationale). On estime qu’entre 25% et 50% de ces effectifs sont des femmes, parfois des gamines âgées de neuf ou dix ans.

© Politis

Recrutées au sein de différentes ethnies, avec la promesse de repas, d'une sécurité alimentaire et d'une protection, comme les garçons, elles sont formées au maniement des armes, à la collecte de renseignements et aux opérations militaires. Et victimes aussi d’abus sexuels de leur hiérarchie.

Un enfer donc, qui se prolonge quand bien même ces enfants soldats ont quitté les groupes armés. C’est ce que montre principalement le photographe, cette difficulté à survivre à cette expérience pour des mômes rejetés par leur famille et leur communauté, les uns plongés dans une pauvreté extrême et la solitude, livrés à eux-mêmes, les autres dans le désœuvrement d’un centre de réinsertion. Juan Arredondo y cadre la préparation de repas, un recueillement devant une tombe, les devoirs d’école, un dortoir, de rares moments de détente dans un stade, l’apprentissage de techniques agricoles, avant de repartir vers un avenir très incertain, la criminalité souvent. Soit un retour à la vie qui n’en est pas, âprement rendu en noir et blanc, dans les contrastes, pour des existences précisément sans contraste.

© Politis


Photos : Juan Arredondo

Tags

Haut de page

Voir aussi

Articles récents