La course au centre

Pour espérer l’emporter, Ségolène Royal doit impérativement convaincre un nombre important d’électeurs de Bayrou de voter pour elle.

L'UDF est-elle l'avenir du PS ? Ou, si l'on tient à formuler la question différemment, la victoire du PS passe-t-elle par l'UDF ? Ces questions sont depuis dimanche soir dans toutes les têtes socialistes. Car, si Ségolène Royal a provoqué le soulagement de son camp en parvenant à se qualifier pour le second tour de la présidentielle, de l'aveu même des responsables socialistes, croisés rue de Solferino au soir du premier tour, le pari du retour de la gauche au pouvoir s'annonce difficile à gagner le 6 mai.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.