Jolie charge

Les sénatoriales mettent Thomas Legrand en verve. Ce 19 septembre, non content de rappeler que Lionel Jospin avait qualifié d’ « anomalie » cette « chambre dite Haute » , le nouvel éditorialiste politique de France Inter en rajoute. Le mode d’élection des sénateurs ? « À peu près aussi démocratique qu’un conseil de famille albanais. » « C’est une campagne de notables, d’antichambre et d’arrangement, hors sol ! Combien de Français connaissent le nom de leur sénateur ? Généralement, c’est un cumulard ou un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.