Le retour des Cosaques

Les héritiers de ce peuple guerrier de Russie centrale ressurgissent comme supplétifs du pouvoir dans tous les conflits récents, comme en Géorgie.

Dès le 2 août dernier, c’est-à-dire six jours avant le début de la guerre entre la Géorgie et la Russie, le « président » de l’Ossétie du Sud évoquait, dans un discours passé inaperçu, la « préparation et la venue prochaine des volontaires cosaques » . Sur plusieurs sites qui leur sont consacrés, il est question, à la fin du mois d’août, de la formation de détachements de tels volontaires sur toute ­l’étendue de la Russie, essentiellement de Cosaques du Don. Les informations ont été de plus en plus…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.