Cette burqa qui divise

Aucun élu ne défend le port du voile intégral, mais son interdiction dans l’espace public
fait débat dans la classe politique, et jusque dans les rangs de l’UMP.

Au moment où nous vivons une crise économique dont le très optimiste président de la Banque centrale européenne nous dit qu’elle est la plus grave « depuis la Seconde Guerre mondiale » , nul ne peut raisonnablement soutenir que la réglementation du port du voile intégral est d’une actualité brûlante. Et pourtant, quand la construction européenne bat de l’aile jusqu’à menacer l’existence de l’euro, quand les plans d’austérité fleurissent dans tous les pays de l’UE comme muguet en mai, c’est bien cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.