La promenade géométrique

Tout le monde ne se promène pas de la même façon. La mienne est singulière. Elle s’apparente au vol de la mouche. Comme n’importe quel témoin du phénomène a pu le constater, la mouche n’est pas copernicienne. Pour le dire plus simplement, elle ne vole pas rond. Elle fonce droit devant elle et prend de vertigineux virages à angle droit avant de revenir exactement à son point de départ. Elle vole carré ! Moi, c’est pareil. Je m’explique. Dans une ville, je marche droit devant moi, le plus longtemps possible,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.