Je vais plutôt me trouver un alto

C’est le problème quand on « résiste » à l’offensive d’une division blindée avec un pistolet à bouchon jaune : on a très vite la gueule aplatie façon crêpe, avec une chenille incrustée dans la joue et un tankiste persifleur qui du haut de sa tourelle fait le rigolo sur le thème : bien essayé, René, pourquoi ne pas rejouer ? Prenons l’exemple des journées de mobilisation™ de Chérèque & Thibault contre la réforme des retraites, et demandons-nous : ont-elles été de quelque efficacité ? La réponse est : non,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.