Vaudeville vaudou

Une pièce baroque du Franco-Haïtien Jean-René Lemoine.

Qui est cette Erzuli Dahomey, divinité invisible et omniprésente dans la pièce du Franco-Haïtien Jean-René Lemoine ? Elle a les honneurs du titre, Erzuli Dahomey, déesse de l’amour , et se glisse entre les diverses civilisations puisque, selon l’auteur, elle est haïtienne mais d’origine africaine, sortant de l’ombre pour troubler une action qui se passe d’abord dans un coin reculé de la France. La tragicomédie de Lemoine est difficile à conter puisqu’elle jongle avec le rituel du vaudou tout en reprenant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.