El pueblo unido commence à me fatiguer

L’indiscipline des peuples d’ailleurs devient quelque peu fatigante, non ? Ici – je veux dire chez nous –, la plèbe vote à peu près convenablement, si tu regardes. Elle a des fois, c’est vrai, des poussées de populite – qui lui font mettre dans l’urne un bulletin frappé du nom de Mélenchon. Mais, tout de suite après, elle prend les comprimés de Votutil™ que lui a prescrits le bon docteur Joffrin, et tout rentre dans l’ordre : le petit personnel change – entre ici, Jean-Marc Ayrault –, mais les marchés…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.