Ecran noir en Grèce

La radio télévision publique grecque a tiré le rideau.

Hasard du calendrier ? Au moment où les chefs de file de la troïka des créanciers de la Grèce sont à Athènes, le gouvernement hellène a décidé, sans préavis, de fermer la radiotélévision publique ERT, ce mardi soir 11 juin. Composé de trois chaînes, et comptant près de 2700 salariés, le groupe public est accusé de mauvaise gestion, constituant « un cas exceptionnel de dépenses incroyables » , selon le porte-parole du gouvernement, Simos Kedikoglou. Sous prétexte d’économies sur le nombre de ses…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.