Les amis de Berlusconi sont nos amis

La femme et de la petite fille de 6 ans de l’un des principaux opposants au Président du Kazakhstan ont été renvoyées par avion dans leur pays, où le pire les attend.

C’est sans doute la rançon – onéreuse politiquement – du gouvernement italien, qualifié par tous de « contre-nature » car regroupant des dirigeants berlusconiens et du Parti démocrate. Le 11 juillet, Angelino Alfano, bras droit de Berlusconi et aujourd’hui ministre de l’Intérieur, a autorisé l’arrestation de la femme et de la petite fille de 6 ans de l’un des principaux opposants au pouvoir du plus qu’autoritaire Président du Kazakhstan, très « ami » avec… Silvio Berlusconi. Toutes les deux ont été…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.