Mali : Incertitudes autour de l’élection présidentielle

Les Maliens sont convoqués aux urnes le 28 juillet prochain.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a estimé lundi que même si l’élection présidentielle malienne risquait d’être « imparfaite », « les résultats [devront] être respectés ». Les Maliens sont convoqués aux urnes le 28 juillet prochain, mais cette décision, prise sous la pression de la communauté internationale, est remise en cause par de nombreux observateurs. La rébellion touareg occupe toujours la ville de Kidal, dans le nord-est du pays. Par ailleurs, le peu de temps dont ont disposé les autorités pour distribuer près de 7 millions de cartes d’électeurs et la situation compliquée de milliers de réfugiés laissent craindre que l’élection ne puisse se dérouler comme prévu.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.