Front de gauche : « L’heure de vérité »

Le vote des communistes parisiens électrise les rapports entre le PG et le PCF.
Jean-Luc Mélenchon est vent debout contre une alliance avec le PS à Paris.

Le torchon brûle entre le Parti de gauche et le Parti communiste. En cause, le choix des deux tiers de la direction parisienne du PCF, dont Pierre Laurent, de s’allier au PS dès le premier tour des municipales en échange de 13 sièges de conseillers de Paris (contre 8 actuellement) et 32 conseillers d’arrondissement. Un choix que le conseil départemental du PCF a défendu le 9 octobre en faisant valoir dans un communiqué que « l’accord stratégique et programmatique avec le PS parisien, qui exprime clairement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.