Acharnement judiciaire

Les « cinq de Roanne » comparaissaient de nouveau devant un tribunal.

Un rassemblement national était organisé mardi à Roanne par la CGT avec son secrétaire national, Thierry Le Paon, et le soutien de dirigeants du Front de gauche : Pierre Laurent (PCF), Éric Coquerel (PG), etc. Il s’agissait de réclamer à nouveau l’amnistie sociale, refusée au printemps, et de défendre les libertés d’action et d’expression syndicales, au moment où les « cinq de Roanne » comparaissaient de nouveau devant un tribunal. Poursuivis pour des tags sur les trottoirs et les murs de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.