Coordination nationale des universités, ce week-end à Lyon

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


12 décembre 2013 à Paris. - LIONEL BONAVENTURE / AFP

Pour tenter d'amplifier la mobilisation des étudiants qui a débuté partout en France depuis le mois de septembre, plusieurs délégations étudiantes convoquent une coordination nationale, samedi 25 et dimanche 26 janvier à Lyon.

Il s'agit de faire éclore un mouvement national contre « l’appauvrissement » des universités depuis l’autonomie budgétaire instaurée en 2007. Suppressions de filières ou de postes d’enseignants-chercheurs, aggravation des inégalités et de la concurrence entre universités, sélection des étudiants notamment par tirage au sort : « Aujourd’hui c’est une quinzaine d’universités en France qui sont en déficit et mettent en place progressivement une politique d’austérité », s’inquiètent les étudiants mobilisés dans l’appel lancé à l’issue d’une première coordination, les 23 et 24 novembre à Montpellier. Ils ont d'ores et déjà lancé un appel à la grève étudiante.

Lire > Universités : L’autonomie à quel prix ?           

Retrouvez les informations sur les sites et pages Facebook des mobilisations locales :

-L’université Lyon 2.

-L’université Paul Valérie de Montpellier.

-La Sorbonne-Nouvelle à Paris.

-Paris 7.

-L'université Paris 8 et le site de Solidaires étudiants de Paris 8.

-Les universités grenobloises.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.