Le CAC 40 envoie ses filiales au paradis

Une étude a recensé pas moins de 1 548 filiales des fleurons de la Bourse implantées dans les paradis fiscaux.

« Qu’emporte le CAC 40 au paradis ? », s’interroge une étude de la revue Projet en partenariat avec la Plate-forme paradis fiscaux et judiciaires, qui regroupe plusieurs ONG en lutte contre l’évasion fiscale. En examinant notamment les rapports annuels 2013 des fleurons de la Bourse, les auteurs ont recensé pas moins de 1 548 filiales implantées dans les paradis fiscaux, soit 23 % de l’ensemble des filiales étrangères du CAC 40. On les trouve en grand nombre aux Pays-Bas (337), en Belgique (217), en Suisse…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.