Guéant, les pieds dans l’affaire Tapie

Claude Guéant a de nouveau été placé en garde à vue, le 26 mai, par la brigade financière de Paris.

Claude Guéant a de nouveau été placé en garde à vue, le 26 mai, par la brigade financière de Paris. Après l’avoir entendu au sujet des primes en liquide perçues lorsqu’il était directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, place Beauvau, les enquêteurs ont interrogé cette fois l’ancien ministre de l’Intérieur sur son rôle exact dans l’affaire du contentieux entre le Crédit lyonnais et Bernard Tapie. Guéant est soupçonné d’avoir « monté » le tribunal arbitral comme le pouvoir de l’époque le souhaitait. On se…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.