Un enfant de huit ans entendu par la police pour « apologie du terrorisme »

A huit ans, un garçon a été entendu par la police pour des déclarations de solidarité aux tueurs de Charlie Hebdo .

Ahmed a été entendu le 28 janvier, par la police niçoise pour avoir déclaré « je suis avec les terroristes » au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo . Ce jour-là, l’élève de CE2 avait également refusé de faire la minute de silence en hommage aux victimes du journal. Selon son instituteur, Ahmed a tenu des propos de « solidarité » avec les auteurs de la tuerie du 7 janvier. Selon Nice Matin , qui ne donne pas sa source en citant la phrase, l'enfant aurait dit en classe : « Il faut tuer les Français. Je…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.