Le coup d’État financier de la BCE contre la Grèce

La décision des banquiers centraux menace d'asphyxier financièrement l'État grec pour obliger le gouvernement d'Alexis Tsipras à renoncer à ses engagements.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé dans un communiqué mercredi soir qu'elle avait décidé de priver les banques grecques d'une de leurs sources de financement, avec l'objectif affiché de faire plier le gouvernement d'Alexis Tsipras ou de précipiter l'asphyxie financière de l’État grec.Cette suspension décidée par le conseil des gouverneurs « est conforme aux règles de l'eurosystème » , assure le communiqué de l'institution, publié quelques heures après que le nouveau ministre grec des Finances,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Geoffrey Hannot, le fidèle à la cause

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.