RDC : Crime organisé contre les éléphants

Un rapport des Nations unies alerte sur l’aggravation du trafic d’ivoire en République démocratique du Congo.

La saisie le 27 avril, en Thaïlande, de 3 tonnes d’ivoire en provenance du Kenya, dissimulées dans une cargaison de thé, confirme les données alarmantes du rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) publié fin avril. Émanant de la division « post-conflit » de l’organisation, qui a pour fonction d’étudier l’état de l’environnement dans les pays ou les zones touchés par des conflits armés, ce rapport insiste sur le « crime organisé et le commerce des ressources naturelles, qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.