De très « hautes valeurs morales »

Lorsqu’un militaire israélien abat un assaillant désarmé, il convient donc de ne point trop s’en offusquer.

Ce 24 mars, à Hébron, un soldat israélien, qui ne pouvait évidemment pas deviner qu’il était filmé, a tiré une balle dans la tête d’un Palestinien – qui venait d’attaquer un autre militaire mais avait déjà été neutralisé et gisait à terre. Benyamin Netanyahou, Premier ministre d’Israël, a dans un premier temps réagi à cette froide exécution en expliquant qu’elle « ne reflétait pas les valeurs » de l’armée israélienne. Et, bien sûr, cette déclaration doit être interrogée. Car, en vérité, cette armée – que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents