Éric Piolle : « Parier sur l’invention dans la frugalité »

En dépit d’une situation financière difficile, Éric Piolle ne renonce pas à son programme de transition écologique.

Le déficit hérité de la gestion socialiste et la baisse des dotations d’État ont considérablement réduit les marges de manœuvre de la municipalité grenobloise, qui oppose la cohérence globale de ses choix à des crispations catégorielles. Dans une situation financière aussi tendue, est-il encore crédible de ne pas augmenter les impôts locaux à Grenoble ? Éric Piolle : Oui, parce que cet engagement a une portée avant tout sociale. Les habitants assument déjà le montant d’imposition local le plus élevé de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents