Réfugiés : L’Italie en première ligne

La péninsule est la principale porte d’entrée en Europe pour les réfugiés. Et se retrouve bien seule à gérer cet afflux massif.

Au cours des deux dernières années, l’Italie a accueilli environ 300 000 migrants sur son territoire. La plupart sont passés par la petite île de Lampedusa, territoire d’à peine 20 km2, le plus au sud de l’Europe. Pour ceux qui n’ont pas fait partie des 21 000 morts noyés en Méditerranée depuis une vingtaine d’années… L’Italie est donc en première ligne, avec un nombre de personnes arrivant sur son sol huit fois plus élevé qu’en Grèce, autre grande porte d’entrée en Europe. Cet été, quasi quotidiennement,…

Il reste 80% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.