Outre-mer : L’égalité réelle, vraiment ?

Le projet de loi « égalité réelle outre-mer » a été adopté le 19 janvier par les sénateurs. Mais des progrès restent encore à faire.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Promesse de campagne de ­François Hollande, le projet de loi « égalité réelle outre-mer » a été adopté à l’unanimité le 19 janvier par les sénateurs. L’objectif premier ? Réduire l’écart de développement entre la métropole et les Ultramarins. « Les Outre-Mer ne quémandent rien, ils n’exigent que l’égalité », a clamé Ericka Bareigts, la ministre des Outre-Mer, saluant notamment l’interdiction de toute discrimination en raison de la domiciliation bancaire ou les mesures pour renforcer la lutte contre ­l’orpaillage en Guyane. 

Les inégalités d’accès aux biens, aux services publics et aux droits ainsi que les problèmes éducatifs, sanitaires, économiques, d’accès à l’emploi et de coût de la vie trop élevé devraient se réduire avec ce texte. Mais des progrès restent encore à faire, notamment sur l’économie locale et les circuits courts, qui permettraient de faire baisser les prix. En avril dernier, une grève générale paralysait Mayotte pendant quinze jours car les habitants réclamaient cette fameuse « égalité réelle ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.