Fipa : « Je me souviens… »

Parmi une centaine de films présentés au Fipa, à Biarritz, quelques-uns se sont distingués dans leur rapport à la mémoire.

Brest, années 1950. La période est à la reconstruction. Les terribles conditions de travail sur les chantiers conduisent les ouvriers à se lancer dans une grève longue. À l’occasion d’une manifestation organisée par la CGT, interdite par arrêté municipal, grévistes et policiers s’affrontent. Les forces de l’ordre tirent. Un homme est abattu, Édouard Mazé, au milieu de ses camarades. Le syndicat invite alors le jeune cinéaste René Vautier (il a 22 ans) à filmer les revendications et la lutte ouvrière.…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.