La paille et la poutre

Bougez-vous, les Allemand·es. Parce que nous, le combat contre le poison de la haine xénophobe, pardon, mais ça nous connaît un peu.

Dans les jours qui ont suivi l’attentat raciste perpétré à Hanau, le 19 février, le journal Le Monde a prodigué force conseils à l’Allemagne endeuillée (1). Comme celui-ci, par exemple : « Les acteurs publics du pays doivent passer à l’offensive pour combattre le poison de la haine xénophobe. » C’est vrai, quoi : bougez-vous, les Allemand·es. Faites comme nous – parce que nous, le combat contre le poison de la haine xénophobe, pardon, mais ça nous connaît un peu. Chez nous, quand l’essayiste Alain…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.