En Corse, le dangereux jeu de dupes de Paris

Emmanuel Macron ne cesse de pratiquer l’autorité jacobine envers les Corses et leurs élus. Au risque d’un retour à la violence.

Mais à quoi joue donc Emmanuel Macron (et le gouvernement) en Corse ? Le fameux « en même temps » de « Jupiter » ne semble pas être à l’ordre du jour face aux élus du suffrage universel sur l’île de Beauté. Alors que Gérald -Darmanin tentait d’éteindre l’incendie couvant de Bastia à Ajaccio en passant par Corte, après plusieurs manifestations du mouvement nationaliste ayant pour beaucoup tourné à l’émeute – acceptant jusqu’au principe d’une « autonomie » –, le candidat président, lors de la présentation de son programme, semblait fermer la porte, jeudi 17 mars, aux ouvertures de son ministre de l’Intérieur. À tel point que, le lendemain, troisième journée du ministre dans l’île, les élus nationalistes, échaudés par les nombreuses promesses non tenues de Paris dans le passé, demandaient qu’un protocole d’accord écrit explique la méthode, le calendrier et les termes de futures négociations sur cette « autonomie » promise.

Peine perdue. Seul Gilles Simeoni signait avec Gérald Darmanin un « compte rendu » des discussions des deux journées précédentes. Un texte a minima que toutes les autres composantes de la famille « natio » ont quant à elles refusé de signer.

Il reste 76% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.