blog /

Publié le 10 novembre 2008

Les photos des irrégularités de La Réunion

None

Le vote sur les motions du PS à La Réunion sera-t-il annulé? Les résultats dans cette fédération sont, on le sait, extrêmement contestés et, en cas d'annulation, Martine Aubry pourrait avoir la satisfaction d'avoir doublé Bertrand Delanoë.

Les photos que nous publions ci-dessous constituent des documents. Elles ont été réalisées par René Magnaval, mandataire de la motion de Benoît Hamon, et figurent dans le rapport destiné à la commission nationale chargée de vérifier la sincérité du scrutin.
En dépit d'une définition imparfaite, elles montrent que, à tout le moins, les critères édictés par le PS, dans sa circulaire 1365 (téléchargeable au bas de ce post), pour s'assurer de la régularité du scrutin de jeudi dernier n'ont pas été respectés à Saint-Denis au moins 1.

Dans la ville dont le secrétaire fédéral, Gilbert Annette, est le maire et le député, il est curieux que les socialistes en soient réduit à confectionner des urnes avec des boîtes de classement.

Parmi les irrégularités pointés figurent:
- Le non respect des horaires du vote. Il a commencé parfois à l'heure, parfois avec une demi-heure de retard, a été interrompu à 17h30, le temps d'installer des urnes translucides dans lesquelles les cartons ont été déposés, d'où ce cliché étonnant d'une «urne» dans l'urne.

- L'absence d'isoloirs dignes de ce nom. Installés dans des placards ou remises (voir le document PDF Photos2 au bas de ce post), ils n'étaient ni conformes ni engageants. Pas étonnant que des militants aient préféré s'en passer et ignorer l'obligation de passer dans un isoloir pour voter. Ce que montre cette photo d'un militant plaçant son bulletin dans l'enveloppe à côté de l'urne.

- Des urnes laissées sans surveillance pendant le scrutin.
- Des réglements de cotisation, en liquide. Il s'agit d'une pratique rigoureusement interdite le jour du scrutin par la Circulaire 1365. Gilles Pargneaux, le fédéral du Nord, avait notamment affirmé , vendredi, que Gilbert Annette, le député maire de Saint-Denis, avait été «pris en photo en train de distribuer des billets» aux adhérents. Ce que ce dernier a contesté catégoriquement, dans un communiqué, affirmant «de façon solennelle» n'avoir «distribué aucun billet ou autre don ou avantage quelconque à l'occasion du vote des militants» . On imagine mal un élu de cette importance, déjà condamné en 1997 à un an de prison et cinq ans de privation de ses droits civiques pour corruption, se laisser aller à de telles pratiques.

Ce n'est donc pas Gilbert Annette qui figure sur la photo ci-dessus. Selon René Magnaval, il s'agit du « secrétaire de la section 8 Didier E. réglant des cotisations en liquide (manifestement de son propre portefeuille) sans le consentement encore une fois des différents mandataires de motion» .

La polémique n'est pas prête de retomber à La Réunion , quelle que soit la décision du national sur le vote du 6 novembre. Le congrès fédéral, prévu dimanche, a en effet tout bonnement été reporté par le premier secrétaire Gilbert Annette (motion Delanoë), «compte tenu de la situation de crise et de blocages routiers entraînant des pénuries de carburant et des problèmes de déplacement» . Sa tenue a été reporté au 23 novembre, soit après le congrès de Reims et après l'élection du Premier secrétaire, des premiers fédéraux et secrétaires de section. Une décision contestée par le député-maire de Saint-Joseph Patrick Lebreton (motion Royal), qui a déploré une décision «unilatérale» .


Documents en téléchargement


  1. Dans un courrier à Zinfos974.com, un militant socialiste, Karl Martin, fait état d'autres anomalies dans l'île. 


Tags

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.