Sarko fait l'oie

Le « grand oral » des présidentiables devant les chasseurs n'aura pas gêné le ministre de l'Intérieur, qui sait y faire : pour déminer un déplacement prévu à Caen en février, ses Renseignements généraux ont appelé les gardes de l'Office national de la chasse du Calvados et de la Somme pour leur intimer l'ordre de ne pas empêcher, pendant quinze jours, le tir des oies sauvages, illégal après le 31 janvier ! La méthode, Sarko l'avait déjà appliquée en juillet 2006, pour que son électorat armé puisse abattre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.