Stratégie tricolore

Cocorico ! La campagne se pare de bleu-blanc-rouge. En meeting à Marseille, le22 mars, Ségolène Royal exalte « la Marseillaise », « le chant de toutes les libertés » , et convie les 8 000 personnes réunies à entonner l'hymne national. Deux fois plutôt qu'une. Le lendemain, c'est un autre emblème de la République qu'elle promeut : « Je pense que tous les Français doivent avoir chez eux le drapeau tricolore. Dans les autres pays, on met le drapeau aux fenêtres le jour de la fête nationale » , affirme la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.