Rupture audacieuse ou effets d'annonce ?

L'habileté de Nicolas Sarkozy n'a pas fini de donner du fil à retordre à son opposition. Alain Juppé à la tête d'un grand ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables ! Pour une rupture, c'en est une, et même trois, qu'aucun écolo politiquement sensé n'aurait eu, il y a peu, l'audace de revendiquer simultanément, voire séparément. La première, c'est de donner rang de ministre d'État – c'est même le seul du gouvernement – au titulaire du poste, numéro deux du gouvernement. Du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents