Gauche, l’heure des choix

Plusieurs acteurs* des collectifs antilibéraux prennent la plume
pour tirer un premier bilan de la présidentielle et tracer quelques
pistes pour l’avenir.

La défaite est sévère. Après cinq ans de pouvoir, le «~sortant~» Nicolas Sarkozy a réussi à se faire passer pour un homme «~neuf~», prônant la «~rupture~». Il a construit sa victoire en proposant une perspective agrégeant les diverses valeurs de la droite, mariant ultralibéralisme et autoritarisme, «~laisser-faire~» économique, et ordre sécuritaire et identitaire. Poursuivant son offensive par la composition du gouvernement, il plonge la gauche dans un désarroi profond. Lourdement battue à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents