« Mai 68 m’a ouvert les yeux »

Des ouvrières aux usines de Lip et Yema de Besançon témoignent de leur expérience de Mai 68 et de la rupture avec un ordre hiérarchique figé.

Mai68, c'est l'histoire d'une prise de conscience. Où plutôt une nouvelle étape dans l'évolution des mentalités ouvrières~: la hiérarchie et les rapports de production ne sont pas une loi naturelle. « Personnellement, c'est Mai68 qui m'a ouvert les yeux. Avant, je croyais que les ouvriers étaient naturellement sur terre pour en baver. Puis j'ai pensé que je m'étais peut-être trompée et que les choses pouvaient changer. J'ai alors compris que la seule solution pour les ouvriers était d'agir collectivement.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.