« Mai 68 m’a ouvert les yeux »

Des ouvrières aux usines de Lip et Yema de Besançon témoignent de leur expérience de Mai 68 et de la rupture avec un ordre hiérarchique figé.

Jean-Baptiste Quiot  • 26 juillet 2007 abonné·es

Mai68, c'est l'histoire d'une prise de conscience. Où plutôt une nouvelle étape dans l'évolution des mentalités ouvrières~: la hiérarchie et les rapports de production ne sont pas une loi naturelle. « Personnellement, c'est Mai68 qui m'a ouvert les yeux. Avant, je croyais que les ouvriers étaient naturellement sur terre pour en baver. Puis j'ai pensé que je m'étais peut-être trompée et que les choses pouvaient changer. J'ai alors compris que la seule

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes

Pour aller plus loin…