La longue marche du PCF

Après trente ans de déclin électoral ininterrompu, les communistes sont confrontés à une question existentielle. Dont dépend la perspective d’une force politique nouvelle à gauche.

Triste fête. Cinq mois après le score désastreux de Marie-George Buffet, les communistes ont encore la gueule de bois. La secrétaire nationale du PCF, elle-même, reconnaît que son 1,93 % à la présidentielle est « source de profonds questionnements » . Et ne cache plus l'ampleur du désastre : « Un chapitre de l'histoire du communisme français s'est terminé » , a-t-elle déclaré le 30 août devant 300 militants réunis au parc de La Courneuve, en prélude à la fête de l'Humanité, qui se tient ce week-end. Ce qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La bataille de l’information

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents