Le cheval, énergie moderne

Retour de Roumanie... Comment ne pas être préoccupé par le sort réservé à la petite paysannerie d'Europe de l'Est ? Entre tradition et modernité, elle représente encore, selon les pays, de 40 à 50 % des travailleurs de la terre. Tout esprit libéré des schémas productivistes et agro-industriels pourrait s'écrier : « Quelle chance ! » Surtout à l'heure où la problématique alimentaire mondiale est des plus funestes, entre détérioration accélérée des sols soumis à des pratiques agricoles ignorantes des lois…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.