« Lier urgence écologique et utilité sociale »

Centre de ressources de l’économie sociale et solidaire, l’Atelier a pour première mission d’animer CréaRÎF, une convention pour les porteurs de projet.
Les explications de Francine Bavay*.

Quelles sont les ambitions de l'Atelier ? Francine Bavay : C'est la première année d'activité de l'Atelier et la troisième de notre politique en faveur de l'économie sociale et solidaire en Île-de-France. Nous voyons enfin mis en place des outils dont nous avions besoin pour une politique globale. L'Atelier en est un des fleurons. Il va servir de catalyseur pour créer de nouvelles activités qui lient urgence écologique et utilité sociale : rénovation de l'habitat, transports collectifs à la demande,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.