L’otage oublié

Otage détenu sans jugement depuis le 13 mars 2005 dans une prison israélienne, le Franco-Palestinien Salah Hammouri ne bénéficie pas, c’est le moins que l’on puisse dire, de l’empressement diplomatique de la France. Au contraire du Franco-Israélien Gilad Shalit, pourtant capturé par un groupe islamiste alors qu’il était en opération pour le compte d’une armée d’occupation. La mère de Salah, Denise Hammouri, s’en est émue. Il lui a été répondu que Bernard Kouchner était intervenu « à plusieurs reprises »…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.